Sélectionneur de saveurs

Au cœur des villes, en magasin ou sur marché, le métier de primeur offre de vrais débouchés professionnels. Il séduit d’ailleurs de plus en plus les jeunes – quoi de plus normal, quand on connaît l’intérêt croissant des Français pour les métiers du goût et la multiplicité des opportunités qu’offre cette profession ! Aujourd’hui, il existe 14 600 points de vente en France, dont 10 164 sur les marchés.

Les goûts et les couleurs, au rythme des saisons

Le primeur connaît parfaitement la saisonnalité de chacun de ses produits, les terroirs et les spécificités météorologiques des régions productrices. Il sait adapter son offre et sélectionner des produits mûrs à point pour sa clientèle en jouant avec les formes et les couleurs pour soigner ses étals. Afin de satisfaire la quête d’originalité de certains, il peut dénicher des fruits exotiques comme le mangoustan ou des légumes anciens comme l’hélianthis. Pour toujours mieux conseiller ses clients, il peut aussi leur proposer des recettes, des préparations et des trucs et astuces pour sublimer les produits. Et son activité ne s’arrête pas aux portes de sa boutique ou aux limites de son étal : il travaille souvent avec une clientèle professionnelle – restaurateurs, pâtissiers ou encore cantines scolaires.

Composer avec des produits délicats

Fin négociateur, le primeur sélectionne ses produits auprès de grossistes ou de producteurs, en tenant compte du cours du jour des produits, qui varie en fonction de la météo, de la date, de l’offre et de la demande. Les fruits et légumes étant des aliments particulièrement périssables, il possède d’autre part une excellente connaissance des produits qu’il propose, de l’approvisionnement à la vente. Il maîtrise ainsi parfaitement les conditions de transport, de stockage, de conservation des fruits et légumes et travailler en respectant l’ensemble des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.