1- Définir son besoin et trouver sa formation

Du CAP à la licence professionnelle, chaque formation permet, en fonction de votre niveau scolaire et de votre âge, de vous préparer de façon complète aux métiers de l’alimentation de détail. Seul CFA dédié aux commerces alimentaires, le Cifca (Centre interprofessionnel de formation des commerces de l’alimentation) dispense la totalité de ces formations, que vous ayez un niveau 3e ou bac +2. Leur point commun : la formule de l’apprentissage, qui donne les clés pour se frotter aux réalités du métier et acquérir les bonnes techniques professionnelles. Ce dispositif en alternance permet de travailler et d’étudier tout en étant rémunéré pendant deux ans (un an pour la licence professionnelle). Il vous intéresse ? Vérifiez que vous remplissez les conditions d’âge et de diplôme pour vous inscrire.

2- Choisir son cursus

En fonction de votre niveau d’études et de vos attentes, voici les cinq formations auxquelles vous pouvez prétendre :

3- S’inscrire

Tous niveaux confondus, il existe plusieurs centaines d’établissements formant aux métiers du commerce, en apprentissage ou non (voir le site de l’Onisep). Mais aucun d’entre eux ne propose une offre complète de formation dédiée aux métiers du commerce alimentaire en dehors du Cifca. À vous de faire votre choix en fonction de votre lieu de résidence, des modalités des formations, des options proposés et du profil des intervenants.

Téléchargez, imprimez et remplissez un dossier de candidature sur le site du Cifca ou déposez une candidature en ligne. Pour les autres établissements, les dossiers d’inscription sont généralement disponibles sur leurs sites.

Si vous avez déjà démarché des commerçants, précisez-le au moment de l’inscription. Sinon, le centre de formation peut mettre à disposition un fichier des entreprises partenaires (primeurs, épiciers, cavistes, magasins bio, fromagers…) pour faciliter vos recherches. N’hésitez pas à vous renseigner.